Aujourd’hui, c’est avec un tout nouveau sujet que je vous retrouve ici, sur le blog. En effet, nous allons parler de réduction des déchets, qui est un de mes objectifs de l’année. Avant toute chose, je tiens à vous dire que je ne suis pas là pour vous imposer ce mode de consommation, ou vous obliger à faire de même, pas du tout, chacun est libre de faire comme bon lui semble. 😉 Je souhaite juste échanger sur le sujet, car vous avez été nombreux sur Instagram à vouloir en savoir d’avantage. A mon échelle, j’aimerais réduire mon impact sur l’environnement, c’est pourquoi j’ai commencé à me renseigner sur le sujet.

Une prise de conscience ?

Il y a quelques mois, après avoir récupérer mes courses hebdomadaire au drive, je suis rentrée chez moi. Une fois les produits déballés et rangés, j’avais plus d’un sac cabas rempli uniquement d’emballages inutiles. Par emballages inutiles, j’entends le carton autour du tube de dentifrice qui finit directement à la poubelle, vous voyez le genre ? ^^ Malgré ce ras le bol, à chaque rangement de course, je ne voyais pas comment faire bouger les choses & surtout, je ne voyais pas vraiment quel impact je pourrais avoir à moi toute seule… Puis, j’ai discuté du sujet avec plusieurs personnes, je me suis renseignée sur internet & autres et j’ai finalement fini par me dire qu’il n’y avait pas de “petit” geste, que chacun pouvait à son échelle améliorer les choses. Chez nous, l’amoureux est bien moins sensible à notre impact sur l’environnement que moi. Je ne lui impose pas mon point de vue, nous en discutons parfois et j’ai mis en place quelques petites choses, simples et plutôt efficaces, dont il ne se rend même pas compte (car elles n’ont pas d’impact sur lui directement) et qui pourtant nous permettent de réduire nos déchets. Finalement, il est plutôt emballé par l’idée et me laisse faire. 🙂 Je vais donc, aujourd’hui vous proposer 5 astuces, que j’ai mis en place et adoptés afin de réduire mon impact sur l’environnement.

#1 – Mettre un “Stop Pub” sur la boite aux lettres.

Ce petit geste est le premier que j’ai réalisé ! *proud* En effet, toutes les semaines je recevais des pubs que je lisais à peine voire pas du tout… Elles allaient directement à la poubelle sans être lues et donc, ne servaient à rien. J’ai alors contacté la mairie de Tours (via ce lien) et ai envoyé un mail afin de recevoir un stop pub à coller sur ma boite aux lettres. J’ai reçu les stop pubs sous quelques jours et ils m’en ont envoyés plusieurs, ce qui m’a permis d’en faire bénéficier quelques proches que cela intéressait. 🙂 Ce geste, à lui seul va me permettre sur l’année de réduire d’env. 35kg mes déchets sur l’année. De plus en plus de personnes effectuent ce petit geste et force est de constater que les industriels impriment donc de moins en moins de pubs, ce qui est déjà un grand pas. 🙂Déchets papiers issus de la publicité dans les boites aux lettres.

#2 – Boire de l’eau du robinet.

A Tours, l’eau du robinet est potable. Elle n’a aucun gout particulier et est testée régulièrement (je reçois d’ailleurs le bilan, avec chaque facture d’eau). Lorsque je n’avais plus de bouteilles d’eau je consommais déjà celle du robinet, et pourtant j’en rachetais à chaque plein de courses… J’ai tout simplement arrêté d’en acheter et c’est un double gain que je fais ici : je fais des économies et je réduis mon impact sur l’environnement. Si l’eau du robinet ne vous tente pas trop, certains magasins en vrac (ou bio) mettent à votre disposition un distributeur d’eau dans lequel vous pouvez remplir vos bouteilles en verre (j’ai vu ça chez biocoop ou le remplissage d’une bouteille d’1L5 était à 0,15cts ce qui vous permet tout de même de faire des économies par rapport aux bouteilles en plastiques).Boire de l'eau du robinet

#3 – Favoriser les sacs cabas & réutilisables.

Nous avons tous dans nos placards des sacs en plastique qui trainent. Afin de ne pas jeter ces sacs, je réutilise ceux qu’il me reste jusqu’à ce qu’ils soient inutilisables (pour les légumes contenants un peu de terre par exemple comme les champignons, les pdt…). J’ai investi dans des sacs en coton réutilisables, que j’utilise pour mes achats de fruits, légumes et en vrac. J’ai également toujours dans ma voiture un sac cabas réutilisable. Ce geste là, encore une fois ne coute rien mais permet d’éviter l’utilisation de sacs en plastique qui ne sont pas biodégradables. L’amoureux n’y voit que du feu ! 😉 J’ai d’ailleurs été agréablement surprise de voir que, dans mon marché de quartier, la plupart des gens réutilisaient leurs sacs en plastique plutôt que d’en prendre des nouveaux et que les commerçants n’hésitaient pas à prendre nos sacs plutôt que de nous en donner des neufs, un bon début ! 🙂

#4 – Réaliser sa propre lessive.

Alors là, oui je vous vois venir… Ca prend un peu de temps, certes ! Mais en 10 minutes à peine c’est fait & ça dure longtemps ! Je me suis mise à réaliser ma lessive d’abord par soucis d’économies puis, finalement, je me suis prise au jeu. Je réalise la recette que j’ai trouvé sur aroma-zone (que vous pouvez retrouver ici). Ma lessive sent bon, mon linge est propre & je la prépare en grande quantité. A chaque fois, j’en prépare au moins 3L (car je n’ai pensé à garder qu’un seul bidon, mais je vais essayer d’en récupérer un autre chez mes parents afin de pouvoir en réaliser d’avantage et d’en refaire moins souvent). L’impact sur l’environnement est majeur puisque je n’utilise pas de produits cra-cra et ne rachète pas de bidon en plastique à chaque fois. Il suffit de peu d’ingrédients pour réaliser sa lessive, c’est simple et elle s’utilise exactement comme une lessive “classique” donc… Ca ne change en rien votre routine quotidienne sauf qu’il faut la préparer une fois tous les 2 mois. 🙂 Bonus : en adoucissant, j’utilise du vinaigre blanc et quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. Pas cher, très efficace et en plus anti-calcaire. 🙂Machine à laver ouverte contenant du linge.

#5 – Remplacer l’essuie-tout par une alternative réutilisable.

Il y a bien longtemps que chez nous, il n’y a plus de “Sopalin”. Je n’ai jamais été une grande adepte d’essuie-tout, j’ai du arrêter d’en acheter depuis au moins 5 ans maintenant (fin de mes études). Alors, finalement je me dis que j’ai commencé à réduire mes déchets depuis longtemps ! Ahah Plus sérieusement, je pense que c’est une des choses les plus faciles à faire. On remplace le fameux essuie-tout par un torchon en tissu quand il suffit d’essuyer quelques choses & si c’est pour s’essuyer la bouche, une serviette en tissu et le tour est joué ! 🙂 Je dois vous avouer, que c’est tellement ancré dans mon quotidien que j’ai presque failli oublier cette astuce ! 😛Pannière de torcgons et de lingettes microfibres.

Voici, en quelques lignes mes 5 astuces pour réduire, de façon simple et sans réel impact sur mon confort quotidien, mes déchets. Si ce sujet vous intéresse toujours, je vous proposerais bientôt mes astuces concernant la salle de bain. Je suis en pleine période de transition, je remplace actuellement petit à petit mes produits cra-cra par d’autres plus naturels, écologiques et sans emballages. Quand tout sera en place et testé je pourrais vous faire mon retour sur ce qui a fonctionné, ou non. 🙂

Pour aller plus loin, je vous propose de découvrir 3 blogs Tourangeaux axés sur le zéro déchet que j’aime beaucoup suivre : Camille se lance, Lovely waste & My slow life.

 

Et vous, avez-vous des astuces toutes simples pour réduire vos déchets ménagers ? Appliquez vous déjà ces quelques astuces ?

 

Have a nice day !