En ce moment, je suis un peu moins présente sur les réseaux sociaux. Entre le travail et l’hiver qui me donne l’impression d’être davantage fatiguée, je prends un peu de temps pour moi quand j’en ai l’occasion et… Je lis ! Eh oui, lire permet aussi de décompresser et de déconnecter du quotidien. 🙂 Cette semaine, je vous propose de partir à la découverte de l’Inde du 19ème en compagnie de Maharajah de M.J. Carter.

Calcutta, 1837. Le pays est sous la régence de la Compagnie britannique des Indes orientales. Figure haute en couleur chez les expatriés anglais, l’écrivain Xavier Mountstuart vient de disparaître dans les profondeurs de la jungle, alors qu’il faisait des recherches sur une secte d’assassins, les thugs. L’armée de la Compagnie envoie à sa recherche Jeremiah Blake, un agent spécial, grand spécialiste des mœurs du pays, accompagné d’un jeune officier, William Avery. C’est le début d’une aventure passionnante au pays des temples et des maharajahs. En approchant de la région où Mountstuart a disparu, celle des thugs, adorateurs de Kali, déesse de la mort et de la destruction, Blake et Avery vont bientôt découvrir une incroyable conspiration.

Maharajah est le dernier-né des Éditions Cherche Midi en matière de thriller. Sa couverture somptueuse en fait un livre très attirant et c’est sans chercher à en savoir davantage que je me suis plongée dans cette lecture. Si de prime abord je m’attendais à un thriller historique, Maharajah correspond plutôt, selon moi, à un roman d’aventures !

En effet, dans Maharajah, nous partons à la découverte des Indes du 19ème siècle à travers les aventures d’un jeune officier de la Compagnie : William Avery. Ce dernier, poussé à s’engager en Inde grâce à son admiration pour l’écrivain Xavier Mountstuart qui en dépeint les éloges a très vite le mal du pays. Après s’être endetté et entiché d’une jeune dame, il se voit confier une mission spéciale de la plus haute importance : retrouver le fameux Xavier Mounstuart, récemment disparu. C’est avec l’aide du célèbre et non moins étrange Jeremiah Blake que le désormais lieutenant Avery part à la découverte de la culture locale et est confronté à des choses inimaginables.

J’ai été agréablement surprise par ce roman. Comme vous le savez peut-être, le thriller historique n’est pas du tout ma tasse de thé mais ici, le côté “roman d’aventures” prend le pas sur le thriller et m’a permis de voyager à la découverte d’une civilisation et d’un pays qui m’étaient jusqu’alors totalement inconnus. Découvrir Calcutta, les thugs et autre lieux de ce livre m’a fasciné. La plume de l’auteur se prête à merveille à la description des lieux et situations.

Cependant, deux petits bémols m’ont empêché de me plonger à un rythme effréné dans ce livre : ses longs chapitres d’une part, qui ne nous permettent pas de nous arrêter quand on le souhaite (enfin, si mais du coup on ne fini pas le chapitre…) et les mots en dialecte local dont les définitions n’étaient données que dans un lexique à la fin et non en bas de page… J’ai très vite abandonné l’idée d’aller regarder chaque définition… Ce qui est plutôt dommage. En conclusion, je donnerais la note de 15/20 à ce livre dont le côté “aventures” m’a davantage séduite que le thriller et que j’ai lu très rapidement (j’en suis la première agréablement surprise étant donné le coté “historique” :P).

Avez-vous entendu parler de Maharajah ? Vous tente-t-il ?

Dernier article #TeamThrillerCHM : ici.

Have a nice day !

 

[ Article Partenaire ]