C’est avec un de mes genres littéraires favoris que je vous retrouve aujourd’hui : un thriller ! Pas un thriller psychologique, non. Un bon vieux thriller avec du drame, des rebondissements & même des scènes… Limites, dirons-nous. Tu tueras le Père à tout pour plaire, vous ne trouvez pas ?

Non loin de Rome, un homme affolé tente d’arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d’une clairière. Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas au drame familial et fait appel à un expert non conventionnel : Dante Torre. Aussi ironique que paranoïaque, il n’est pas un spécialiste en disparition d’enfants pour rien. Kidnappé à l’âge de 6 ans, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s’échapper. Pendant des années, son seul contact avec l’extérieur a été son mystérieux geôlier, qu’il appelle “le Père”. Et Dante en est sûr aujourd’hui : le Père est de retour…

Tu tueras le Père est le premier roman de Sandrone Dazieri que je lis. Il a été finaliste du prix Le Point du polar européen en 2016. C’est une collègue qui m’a recommandé et prêté ce livre. Ayant envie d’un petit “break” dans ma lecture de romances, j’ai sauté sur l’occasion pour dévorer ce thriller de 700 pages !

Dans ce roman, nous suivons les aventures du commissaire Colomba Caselli, actuellement en convalescence suite au “Désastre”. Lorsque son supérieur l’appelle en pleine nuit pour lui dire, gentiment mais surement, de ramener ses fesses sur une scène de crime, elle hésite, râle mais le fait quand même. Dès lors, elle va faire équipe avec Dante Torre, personnage haut en couleur. Tous deux vont tout de suite s’entendre mais ce qu’ils vont découvrir va leur faire froid dans le dos

Tu tueras le Père est un thriller rondement mené dont l’intrigue est ficelée à la perfection. J’ai eu beau me torturer l’esprit, ce n’est qu’à la fin lorsque le coupable est révélé que j’ai eu ce déclic du “mais bien sûr !”. Malgré ces 700 pages, on aurait pu s’attendre à quelques longueurs… Eh bien laissez-moi vous dire que ce n’est pas le cas. Ce thriller se lit tout seul ! Il ne m’a fallu que 3 après-midi pour le lire et j’ai été captivée par ma lecture. Les rebondissements sont nombreux mais tous cohérents. Rien de tiré par les cheveux ou excentrique. Certaines scènes sont décrites de manières très crues et malheureusement réelles (même si parfois, on aurait pu s’en passer & que j’ai mis ma “visualisation” sur off ! Ahah Non, quand c’est trop dur, je fais l’autruche !!! ^^).

Les personnages de ce roman ont tous un caractère unique et, les pp sont vraiment très intéressants de par leur psychologie. J’ai vraiment ressenti de la compassion pour ces personnages, pas gâtés par la vie et dont tout le monde met la parole en doute. Une fin agréable à lire dont le cliffhanger annonce une suite intéressante !

En résumé, il s’agit d’un thriller haletant et palpitant. Une histoire peu commune et captivante. J’ai vraiment hâte de me procurer la suite, qui est sortie récemment et dont le titre est “Tu tueras l’Ange”. J’ai adoré cette lecture et je donnerais volontiers un 18/20 à ce livre.

Avez-vous lu Tu tueras le Père ? Qu’avez-vous pensé de votre lecture ? Ou, souhaitez-vous le lire, si ce n’est pas déjà fait ?

Have a nice day !

Signature