Kat Donovan est flic à New York. Comme son père, comme son grand-père avant elle, presque comme une malédiction familiale. Kat est jeune, plutôt mignonne, mais célibataire. Alors, quand la renversante Stacy, sa meilleure amie, l’inscrit sur un site de rencontres, Kat cède, se connecte, surfe… et tombe soudain sur Jeff, son premier amour. Celui qui l’a quittée sans un mot juste après le meurtre de son père, il y a dix-huit ans. Après un premier contact froid, étrange, le doute s’installe. Qui est-il vraiment ? Au même moment, un adolescent vient lui faire des révélations troublantes. Des révélations qui télescopent les apparences, ébranlent les certitudes et font ressurgir un effroyable passé…

En me baladant chez Cultura, je suis tombée sur ce roman policier dont le résumé m’a plutôt intriguée. N’ayant jamais lu de livre d’Harlan Coben, je me suis dit que ce serait peut être l’occasion de m’y mettre. Si vous avez lu ma précédente chronique concernant Hématome que j’avais littéralement dévoré, eh bien sachez qu’ici on est loin du compte.

Dans Tu me manques, nous retrouvons Kat, une femme flic dont le passé amoureux est un désastre et qui ne s’est jamais vraiment remise du départ précipité de son ex-fiancé Jeff. Sa meilleure amie décide alors de prendre les choses en main et inscrit Kat sur un des sites de rencontre les plus « en vogue » et « select » du moment. En se prêtant au jeu de « JustMyType », Kat tombe par hasard sur le profil de son ex et c’est un choc pour elle, car le statut de Jeff est : Veuf avec un enfant. En parallèle, un jeune garçon vient lui signaler la soi-disant disparition de sa mère. Kat va alors devoir mener plusieurs combats et découvrir des secrets qu’elle n’aurait peut être jamais voulu connaitre…

Pour moi, un bon roman policier, car il s’agit bien ici de policier et non de thriller, doit contenir du suspens. On ne doit pas se douter rapidement de qui a fait quoi et pourquoi mais ici… C’est raté. Si vous n’avez pas lu ce livre, je vous invite à passer au paragraphe suivant, car je risque de vous spoiler. Non, en fait je vais le faire c’est sur ! 😛 Commençons déjà par ce soi-disant Jeff absolument pas crédible que Kat retrouve sur internet et qui ne la reconnais pas… C’est flagrant à des kilomètres à la ronde qu’il s’agit d’une usurpation d’identité. Puis du père qui a une relation extra-conjugale que tout le monde tait. Évidemment que l’on se doute qu’il s’agit d’une relation homosexuelle cachée car à l’époque c’était trop dur de l’assumer. Quand au meurtre de ce dernier qui colle avec la disparition de l’ex-fiancé… Je ne vous fait pas de dessin. (J’avais prévenu pour le spoil ! Ahah). Non vraiment, aucun suspens (ou alors, je suis devenue une enquêtrice hors pair mais je n’y crois pas vraiment !).

Le style d’écriture de l’auteur reste fluide malgré tout et la lecture en elle même a été agréable. Je n’ai pas eu besoin d’arrêter le livre en cours de route malgré son manque intense de suspens et de surprises. Je n’ai pas forcément accroché non plus avec les personnages, je ne saurais pas vous dire pourquoi, mais certains détails m’ont gênés et ont empêchés mon immersion totale. A mon goût, seul Kat a été suffisamment travaillée, les autres personnages restent effacés et fades.

Peut être qu’il ne s’agissait pas ici du meilleur livre de l’auteur dont la renommée n’est pourtant plus à faire… Je pense lui laisser une seconde chance quand l’occasion se présentera mais en tout cas, il ne s’agit pas d’un roman policier que je recommanderais si ce genre de livre vous intéresse. S’il fallait que je donne une note à ce roman, nous ne serions pas loin des 12/20.

Avez vous déjà lu des livres de cet auteur ? Tu me manques ? Qu’en avez vous pensé ?

.

Have a nice day !