En ouvrant le colis qu’elle vient de recevoir, Laura n’en croit pas ses yeux : Teddy est revenu. Teddy, c’est l’ours en peluche que sa fille avait dans ses bras lors de son enlèvement. C’était il y a cinq ans… Qui peut avoir envoyé Teddy, et pourquoi ? Impossible pour Laura de s’adresser à la police qui, à l’époque, l’a soupçonnée d’avoir assassiné son enfant pour reconquérir son mari. Impossible également de se tourner vers ce mari qui l’a abandonnée pour refaire sa vie. Pleine d’un nouvel espoir, elle décide donc de reprendre l’enquête, seule. Même si cela signifie franchir certaines frontières et affronter un tueur sans pitié… Mais Laura n’hésite pas : sa fille est quelque part. Sans doute vivante. Et elle veut à tout prix la retrouver.

C’est mon amie Céline qui m’a prêté ce livre car je lui ai parlé de mon envie de thriller/ policier et du fait que je n’en avais plus dans ma bibliothèque ! Vous vous rendez compte ?! C’est pourtant un genre littéraire que j’adore ! La couverture et le titre de ce livre m’ont intrigué et sans avoir lu la quatrième de couverture je me doutais que l’histoire parlerait d’enlèvement d’enfants tout ça, tout ça.

Dans ce roman nous retrouvons donc Laura, une femme dont la vie bascule le jour où sa fille disparaît. Depuis, elle est divorcée et est tombée en dépression. Elle « survie » mais ne vit plus vraiment. Elle se bourre de cachets, a un job pour lequel elle possède bien plus que les compétences requises mais, dans sa vie, plus rien n’a d’importance. Jusqu’au jour où, 5 ans plus tard, elle reçoit un colis, contenant : Teddy. L’ours en peluche qu’avait sa fille lors de son enlèvement. Depuis tout ce temps Laura refusait de croire que sa fille était morte et cette boîte en carton va lui redonner espoir. Elle part alors, en solitaire, à la recherche de sa fille.

Je dois vous avouer que j’ai bien cru devoir laisser tomber ce livre. La première partie d’environ 100 pages m’a laissé perplexe. Nous suivons l’histoire sous le point de vue de Laura et, à quelques reprises l’auteur prend le point de vue d’un certain « Simon » et d’une certaine « Pascale », qui nous parlent de choses qui n’ont rien à voir avec l’intrigue principale, à première vue. Ce changement de point de vue, bref et concis m’a laissé perplexe et m’a quelque peu déroutée. Cependant, l’auteur s’est rattrapé dans les parties suivantes qui étaient, selon moi, bien plus rythmées. L’intrigue, dans son ensemble tient la route, malgré le fait que parfois ce soit « un peu gros », car remontée une piste criminelle seule, sans aide d’aucune police scientifique à partir d’un bout de carton, c’est fort ! Les personnages évoluent tout au long de l’histoire et s’adaptent aux différentes situations, ce qui a été très appréciable. Ils sont bien travaillés et l’auteur nous donne suffisamment de détails. Je n’ai cependant pas réussi à m’accrocher au personnage principal qu’est Laura.

J’ai pu noter également quelques redondances dans ce texte, des informations qui nous étaient données plusieurs fois dans différents chapitres. S’en rendre compte une fois ça passe, mais à plusieurs reprises ça commence par devenir agaçant, par exemple pour ceux qui l’auraient lu, entendre 3-4 fois l’histoire d’amitié entre le flic & le journaliste je trouve que ça fait beaucoup.

J’ai quand même bien aimé l’histoire et, une fois la première partie passée, ai lu le livre en à peine une journée. La fin est un peu trop rapide à mon gout, mais ça, c’est très personnel puisque vous savez que j’aime quand l’auteur passe du temps à nous faire une belle fin de plusieurs pages. Ici elle est brute et rapide, probablement un effet de style recherché par l’auteur.

En résumé, il s’agit ici d’une lecture qui est loin d’être désagréable mais qui contient, selon moi, quelques petites fausses notes. Si je devais donner une note à ce livre, elle se situerait vers les 13/20.

Avez vous lu Teddy est revenu? Qu’en avez vous pensé ? N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, même s’il est différent du mien. 😉

Have a nice day !