Ce n’est désormais plus un secret, la superbe série Dublin Street écrite par Samantha Young est ma saga new romance préférée. Ce 5ème tome, Scotland Street, ne fait que confirmer mon amour pour la plume de l’auteure ! Cela fait désormais quelques années que je suis les péripéties de Joss, Braden, Jo, Cameron, Ellie et tous les autres… dans la jolie ville d’Édimbourg. Si vous ne vous êtes pas encore laissé tenter par leurs aventures, je vous invite fortement à y remédier ! 😉

Shannon MacLeod s’est toujours entichée de bad boys. Jusqu’à ce que son dernier petit ami lui fasse vivre un calvaire, faisant voler ses repères en éclats. Déterminée à faire table rase du passé, elle s’installe à Édimbourg et décroche un job dans le studio de tatouage le plus couru de la ville. Mais voilà, le gérant n’est autre que le diable en personne. Ténébreux, séduisant, sûr de lui, Cole Walker incarne tout ce que Shannon fuit. Hors de question donc, de céder à ses avances. Pourtant, sous ses airs de méchant, Cole est un type bien. Carrément irrésistible même…

Dans Scotland Street, nous découvrons le personnage de Shannon dont nous n’avions encore jamais entendu parler. Shannon débarque à Édimbourg suite à de tragiques évènements et décide de refaire sa vie loin de sa famille. Alors qu’elle est à la recherche d’un emploi, INKarnate, un salon de tatouage la contacte pour un entretien. Cherchant à tout prix à éviter les « bad boys », Shannon n’est pas très emballée par l’idée de travailler dans un tel endroit mais, malheureusement (ou heureusement) pour elle, elle se fait engagée en tant que réceptionniste. Je ne vous en dévoile pas plus, mais c’est à partir de ce moment-là que les choses sérieuses vont commencer… 😉

Si, dans un premier temps, j’ai quelque peu été déroutée par le fait que le roman ne soit pas écrit du point de vue de Cole, je me suis souvenue que l’auteure nous avait, jusqu’à présent, proposé des livres dont le point de vue était féminin. Il est donc tout à fait logique qu’avec ce 5ème tome elle ait continuée sur sa lancée et, je me suis très vite habituée à découvrir l’histoire à travers ce nouveau personnage qu’est Shannon.

Bien que Shannon soit touchante, quoique quelques fois agaçante, LE personnage du livre n’est autre que Cole Walker dont le seul défaut est d’être blond vénitien ! Ahah Oui, je préfère les bruns, que voulez-vous… 😉 Plus sérieusement, nous avions découvert Cole dans le rôle du meilleur ami parfait dans le tome 4 : prévenant, honnête, droit, sincère… Il n’est que plus touchant dans ce 5ème tome. Nous en apprenons davantage sur son passé et sur ses ressentis par rapport aux évènements des tomes précédents. Nous le découvrons prêt à tout pour sa famille et les gens qu’il aime. C’est le personnage qui selon moi, mérite qu’on s’y attarde et qu’on prenne la peine de le découvrir.

Les personnages secondaires, sont comme à leur habitude : exceptionnels. Ils ont pour certains de fort caractère tandis que d’autres sont d’une stupidité à toute épreuve mais, malgré leur rôle « secondaire » Samantha Young arrive à nous faire nous attacher à eux et nous les décrit suffisamment pour qu’on ait l’impression de les connaitre. Nous retrouvons également toute la bande, où devrais-je dire « famille » de Dublin Street, même s’ils ont bien vieilli (Un Braden de 42 ans, je ne m’en remets pas! ^^).

La plume de l’auteure est toujours aussi sublime. Fluide, légère, parfois dure mais toujours emplie d’humour et d’amour. Elle sait, à chaque tome, me faire passer du rire aux larmes.

En résumé, Scotland Street est un livre touchant, captivant et rafraichissant. Une histoire unique pour des personnages hauts en couleur. Je ne saurais que trop vous recommander ce tome et toute cette saga ! (Je radote, vous dites ? 😉 )

Vous êtes-vous laisser tenter par Scotland Street ? Avez-vous craqué pour la saga Dublin Street ?

Ma chronique sur le tome 4 : ici.

Have a nice day !