Pour la première fois depuis que je suis partenaire avec la maison d’édition Hugo&Cie, j’ai choisi de recevoir un livre de la collection New Way. C’était pour moi l’occasion de varier mes lectures et de découvrir une nouvelle collection de cette ME dont j’aime déjà beaucoup la collection New Romance. Là où je me suis retrouvée avait, a priori, tout pour me plaire. Un résumé plutôt sympa et une couverture qui laisse présager une virée en voiture, à l’autre bout du pays. Alors, pourquoi finalement cette lecture a-t-elle été un flop pour moi ?

Pour Taliah, la musique est toute sa vie. Ses chansons préférées l’ont aidée à affronter les pires épreuves, notamment celle de n’avoir jamais connu son père. Sa mère a toujours été très secrète, et refuse de lui donner la moindre information sur ses origines. Jusqu’au jour où Taliah tombe sur une mystérieuse boîte à chaussures contenant les lettres d’un certain Julian Oliver… Sérieusement ? La star de rock indé en personne ?

Une première partie très…longue !

La taille de ce livre m’a très vite séduite. En effet, avec à peine 250 pages à son actif je me suis dit qu’il s’agirait là d’un bon roman de transition, entre 2 romances. Malheureusement, je me suis énormément ennuyée en lisant les 150 premières pages… Au point que je me suis même dit que je n’allais pas terminer ma lecture tellement elle ne m’apportait rien… Je n’ai ressenti aucune émotion, bien que la plume de l’auteure soit très agréable. L’histoire et les personnages n’ont pas su me toucher et je ne saurais pas réellement dire pourquoi… Peut être la jeunesse du personnage principal, je ne sais pas. Le fait est que je me suis ennuyée & que ce n’est pas vraiment ce que je cherche en lisant un livre…

Une fin ouverte…

Une fois les premiers chapitres lus, c’est environs à la moitié du roman que l’histoire est devenue intéressante. On en apprend davantage sur les personnages principaux. On apprend à comprendre leurs réactions qui sont parfois, plutôt étranges. J’ai apprécié l’alternance des chapitres entre passé & présent tout comme le fait d’avoir les visions de Lena & Julian. Malheureusement, ces dernières pages ne répondent pas à toutes les questions que l’on peut se poser dans cette lecture. La fin m’a laissé… sur ma faim ! J’attendais un happy end ou non, mais au moins une conclusion. Les fins ouvertes, ce n’est décidément pas pour moi !

MON AVIS, EN BREF ?

Vous l’aurez peut être compris au vu de la longueur de cette chronique mais je n’ai pas passé un très bon moment avec ce livre. L’histoire & les personnages n’ont pas su me toucher et, selon moi, on met trop de temps à entrer dans le vif du sujet. J’ai, à plusieurs reprises, pensé à arrêter ce livre mais c’est sa petite taille & le fait que les 100 dernières pages soient assez addictives qui m’ont convaincu de le terminer. Je pense laisser sa chance ultérieurement à la collection New Way, en espérant passer un meilleur moment. 🙂

 

Avez-vous lu Là où je me suis retrouvée ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

Have a nice day !

Merci aux éditions Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman. <3

Ma dernière chronique : ici