Lutter est le second tome de la saga Et puis soudain… Il y a quelques semaines, je vous proposais une chronique sur Succomber, le premier tome dont mon ressenti était plutôt mitigé. J’ai souhaité laisser une seconde chance à cette saga, malgré le fait que je n’ai pas du tout accroché avec le personnage principal qu’était Robin. Ce second tome aura-t-il su me convaincre & me motiver à poursuivre la lecture de cette saga ?

Avec Robin, Lia pensait avoir trouvé l’amour. Elle lui avait accordé sa confiance, elle avait partagé avec lui ses secrets les plus profonds, prenant le risque de mettre en danger ses meilleurs amis, Matt et Chris. Mais elle a découvert que Robin n’était pas l’homme qu’il prétendait… et cette choquante révélation a fait voler leur couple en éclats, laissant Lia plus démunie que jamais. Et puis soudain, elle doit lutter. Pour enfouir les sentiments qui lui restent. Pour retrouver sa confiance en elle-même durement mise à mal. Pour tenir à distance Robin, qui semble bien décidé à la reconquérir. Elle peut pour cela compter sur ses meilleurs amis, devenus encore plus protecteurs à son égard, et sur sa fidèle assistante et amie Maria. Mais Lia devrait savoir que la vie réserve toujours des surprises. Alors que le groupe d’amis tente de se relever après la trahison de Robin, le destin pourrait bien venir bouleverser leurs existences à tout jamais.

Des personnages agaçants…

Si dans Succomber, je n’avais pas du tout apprécié Robin sachez que je ne l’ai pas plus aimé dans Lutter… Il est jaloux à outrance, possessif voire même complétement méchant avec la femme qu’il dit tant aimer… Son “amour” est destructeur & hypocrite à bien des égards et ce n’est pas du tout le genre de personnage que j’aime découvrir. Si Robin est déjà un tantinet énervant, c’est bel & bien Chris, le meilleur ami de Lia qui a fini par me hérisser le poil ! Pour un meilleur ami il est vraiment oppressant & omniprésent. Sa relation avec Lia est malsaine & nous, lecteurs, ne savons pas sur quel pied danser. Il est, tout comme Robin : jaloux, possessif, manipulateur… Bref, un combo de “mâles” que je n’ai pas vraiment apprécié. Heureusement que Matty est là pour rehausser le niveau ! #TeamLiatt !

De la surenchère à la pelle…

Dans Lutter, nous sommes dans la surenchère constante. A croire que l’autrice avait peur que nous nous ennuyions durant notre lecture… Toujours plus, toujours plus fort ! Un triangle amoureux ? Un carré ? Un hexagone ?! Du X aime Y qui lui est amoureux de Z qui elle… Quand tout le monde fait parti de la même bande… Ca devient un joyeux bazar. Peut être ais-je passé l’âge et qu’un public plus jeune saura apprécier bien plus que moi ce genre de cliché / surenchère mais malheureusement ça n’a pas collé. J’ai mis plus d’une semaine à lire ce livre, ce qui n’est pas vraiment dans mes habitudes. Je ne vous proposerais certainement pas de chronique concernant la suite de cette saga car je pense très honnêtement que je ne la terminerais pas…

Tome 2 de la saga Et puis saoudain.

MON AVIS, EN BREF ?

Lutter est du même acabit que Succomber, son tome prédécesseur. Des personnages irritants et avec lesquels je n’ai pas accroché. De la surenchère permanente et des évènements tous plus improbables les uns que les autres, au sein du même groupe d’amis qui fini par lasser. Le point fort de ce livre ? Le personnage de Matt, sans hésiter, qui est celui avec lequel j’ai plus plus accroché humainement parlant.

 

Vous avez lu la saga Et puis soudain… ? Lutter ? Qu’en avez vous pensé ?

 

Have a nice day !

 

 

 

 

Et puis soudain succomber et lutter.

 

Merci aux éditions HugoRoman pour l’envoi ! <3