Cela commençait à faire un moment que je ne m’étais plus plongée dans un thriller… J’ai donc voulu remédier à cela en me plongeant dans l’Ecrivain public de Dan Fesperman, paru aux éditions Cherche-Midi. Grâce à la TeamThriller, je découvre des livres vers lesquels je ne me serais jamais tournée de prime abord. En effet, les thrillers se déroulant durant la guerre ou tout autre période historique ne m’intéresse pas habituellement. Je peux même dire que… Ce n’est pas du tout ma came ! C’est donc un peu à reculons mais surtout avec une certaine curiosité, que je me suis plongée dans ce roman. Je ne vais pas vous dire que ça a été un coup de coeur, mais croyez le ou non, je n’ai pas détesté non plus ! J’ai même plutôt apprécié ma lecture dans son ensemble, comme quoi, il faut parfois aller par-delà ses préjugés ! 😛

9 février 1942. Dès son arrivée à New York, Woodrow Cain, un jeune flic du sud des États-Unis, est accueilli par les flammes qui s’échappent du paquebot Normandie, en train de sombrer dans l’Hudson. C’est au bord de ce même fleuve que va le mener sa première enquête, après la découverte d’un cadavre sur les docks, tenus par la mafia. Là, il fait la connaissance d’un écrivain public, Danziger, obsédé par les migrants qui arrivent d’une Europe à feu et à sang, ces fantômes au passé déchiré et à l’avenir incertain. Celui-ci va orienter Cain vers Germantown, le quartier allemand, où, dans l’ombre, sévissent les sympathisants nazis. Alors que le pays marche vers la guerre, la ville est en proie à une paranoïa croissante. Et les meurtres continuent…

Un duo qui fonctionne…

Dans L’écrivain public, nous suivons l’inspecteur Woodrow Cain fraichement débarqué à New York. Malgré son lourd passé, Cain est un homme droit et intègre, même s’il n’en reste pas moins un bleu. Il va se retrouver plongé dans un milieu plein de mafieux et ou la pègre règne en maitre. Cain est un homme attachant malgré son manque d’expérience. Il a vécu des choses douloureuses et n’en reste pas moins humain. Son acolyte est l’écrivain public : Danziger. Un homme au physique difficile à cerner, érudit et toujours bien informé. Danziger est un peu le Watson de Cain et à eux deux ils forment un duo qui fonctionne ! En revanche, beaucoup de personnages interviennent dans ce récit et il m’a été parfois difficile de les replacer dans l’histoire. Entre la famille, les mafieux, les amis, les flics… Pas toujours évident.

Un décor très bien planté…

Il n’y a aucun doute, dès les premières pages de l’écrivain public, nous sommes plongés en plein coeur de la seconde guerre mondiale. Les Allemands d’un coté, les Américains de l’autre. Le rationnement et l’engagement des hommes dans l’armée. Tout nous est ici très bien dépeint. Les nombreuses descriptions contribuent grandement à une parfaite immersion dans cette période de l’histoire. Même si ce genre de thriller n’est pas mon préféré, je dois reconnaitre que le cadre est bien posé et permet une bonne immersion dans l’intrigue. Je me suis même parfois sentie mal à l’aise, comme par exemple lorsqu’un américain d’origine chinoise est tabassé sans que ça ne gène personne… La plume de l’auteur est en parfaite adéquation avec ce genre d’histoire.

Une enquête en demie teinte…

Coté enquête & intrigue, en revanche j’ai été un peu déçue. Finalement, l’histoire tourne beaucoup autour d’évènements, de secrets entre mafieux etc. et pas tant que ça autour des crimes à proprement parler. Une série de crimes est commise et malheureusement, j’ai trouvé que ça passait au second plan & que la fin n’apportait pas spécialement de réponse… Le livre est tout de même composé de 440 pages et j’aurais aimé avoir le fin mot de l’histoire.

MON AVIS, EN BREF ?

Dans L’écrivain public, le duo de protagonistes principaux fonctionne à merveille ! Une sorte de Sherlock & Watson de la seconde guerre mondiale ! L’ambiance du livre est très bien retranscrite et les nombreux détails nous permettent de nous immerger dans l’histoire très facilement. En revanche, l’enquête policière à proprement parler est mise au second plan et j’ai été déçue par ce point. La fin n’a pas été source de beaucoup de réponses et m’a laissé sur un gout d’inachevé. Il s’agit d’une lecture agréable, si vous ne recherchez pas une enquête axée sur la recherche des criminels & que le sujet de la seconde guerre mondiale vous passionne. 🙂

 

Avez-vous lu L’écrivain public ? Ce thriller vous intrigue-t-il ?

 

Have a nice day !

Merci aux éditions Cherche-Midi pour l’envoi de ce roman. <3