Après avoir dévoré le premier opus de la duologie Phaenix, c’est avec une joie non dissimulée que je me suis empressée de me procurer le tome 2 : Le Brasier des Souvenirs. Le coté addictif du premier volet est-il de retour dans ce second tome ? La fin est-elle à la hauteur du titre de la duologie ? Je vous dis tout ! Attention cependant, si vous n’avez pas lu le premier tome, cette chronique peut contenir quelques spoilers. 😉

Elle a tout oublié, il se souvient de chaque instant. Depuis la nuit des temps, ils se sont retrouvés pour former le Phænix. Cette fois, afin que l’oiseau mythique renaisse de ses cendres, les deux amants devront ranimer le feu sacré… Au cours de sa première année de fac dans le sud de la France, Anaïa a découvert qu elle était détentrice d’un secret profondément enfoui en elle. Deux garçons qu’elle a rencontrés, Eidan et Enry, attendent d’elle qu’elle se souvienne, et qu’elle recouvre sa véritable identité. Une série de rêves troublants la hante, un mystérieux visiteur lui laisse des messages la nuit à travers les paroles de chansons… Grâce à ces indices, elle pourra renouer le fil coupé de son existence et découvrir que l’amour est la seule étincelle capable d’allumer le brasier de ses souvenirs. Celui qui est son âme soeur est là, près d elle, tout près d elle… Réchauffée par les flammes de leur passion, Anaïa devra encore affronter les démons de son passé. Leur fusion suffira-t-elle à réparer ce qui a été brisé et à écarter le péril qui les guette ?

La duologie Phaenix, écrite par Carina Rosenfeld et publiée chez Collection R en 2013 a été pour moi une très jolie découverte. En me baladant sur le stand de la ME à Montreuil, j’ai par hasard lu le résumé du tome 1 et n’ai pas pu m’empêcher de l’acheter… Oups ! Mais c’est presque un an après que je me suis décidée à le lire, histoire d’avoir oublier le résumé. Ce que je n’imaginais pas alors, c’est que le tome 1 serait si addictif qu’il me faudrait le second et dernier tome, de suite ! Ni une, ni deux Amazon m’a sauvé la vie ! Ahah Et me voilà donc aujourd’hui pour vous donner mon ressenti sur cette histoire.

Souvenez vous, dans le premier tome nous laissions Anaïa face à ses “sensations”. Elle était persuadée d’avoir retrouver son “chez elle” auprès de celui qu’elle aime, malheureusement pour elle il était trop tard… E. avait disparu… A&E. Amour & Éternité. Le Brasier des Souvenirs était prêt à s’enflammer…

L’histoire reprend exactement là ou on l’avait laissée, pour mon plus grand bonheur puisque j’enchainais les deux lectures. La plume fluide et addictive de l’auteure est toujours aussi entrainante et nous fait tourner les pages avec délice. On s’envole bien volontiers en compagnie d’Anaïa à la recherche d’E. Les personnages ont évolués dans cet opus, je les ai trouvé plus matures et plus intéressants. L’intrigue qui nous était dévoilée dans le premier tome prend alors tout son sens et l’on comprend enfin le pourquoi du comment.

Malgré mon amour pour cette saga, j’ai noté quelques redondances de faits dont je me serais bien passée, il faut l’avouer, et un épilogue dont je n’ai pas franchement vu l’intérêt. D’après le titre de cette duologie, j’aurais apprécié un peu plus de “Phaenix”, justement. Je m’attendais à une fin beaucoup plus grandiose, plus imprévue. Mais, rassurez vous, la fin choisie par l’auteure est très bien et je pense que si j’avais eu quelques années de moins elle ne m’aurait absolument pas dérangée. 😉

En résumé, la duologie Phaenix sort de l’ordinaire. Elle est addictive et originale et je vous la conseille si l’univers fantastique vous intéresses. 😉 Ma préférence va aux Cendres de l’oubli, mais Le Brasier des Souvenirs est très bon aussi.

Avez vous lu la saga Phaenix ou, comme moi, étiez vous totalement passés à coté ?

Have a nice day !

Ma chronique du tome 1 : ici.